Incendie dans la forêt amazonienne : quels risques pour le monde ?

Si vous avez un compte Twitter, vous n’êtes sûrement pas passé à côté des hashtags #PrayForTheAmazon et #PrayForAmazonas, qui ont fait fureur il y a quelque temps. Vous avez sûrement eu envie de pousser votre curiosité et vous avez appris qu’un incendie de grande envergure, a touché l’Amazonie. Comme tout le monde, cela a dû vous mettre dans un grand état d’inquiétude, à cause de tout ce que vous avez lu comme conséquences sur le monde. Oui, l’Amazonie a vraiment pris feu et cela aura des conséquences négatives sur le monde. Dans cet article, nous vous parlons des risques de cet incendie pour le monde.

Que savoir sur l’Amazonie ?

L’Amazonie ou forêt amazonienne, est une forêt tropicale qui se trouve en Amérique du Sud, dans le bassin amazonien. Elle a une superficie de 550.000.000 hectares et passe par neuf pays que sont le Brésil, le Pérou, la Colombie, le Venezuela, la France à travers la Guyane, le Suriname, la Bolivie, l’Équateur et la Guyane. Cette forêt fait partie des trois forêts primaires les plus importantes dans le monde. Elle est constituée d’environ 390 milliards d’arbres de 16 000 différentes espèces. Pour cela, elle s’avère être un vrai réservoir de biodiversité. L’Amazonie est désignée comme le poumon de la terre. Mais, son rôle est plus dans la climatisation. En fait, les arbres de cette forêt tropicale humide, grâce au processus d’évapotranspiration, créent des nuages. Ces nuages participent à l’absorption de la chaleur. Une très grande quantité de vapeur est déversée dans la nature, et cela contribue à la réduction de l’effet de serre et par ricochet des changements climatiques.

Quelles sont les conséquences de l’incendie de l’Amazonie ?

Les conséquences de ce feu de grande ampleur, touchent aussi bien l’environnement que l’Homme. D’ailleurs, il y a un rapport étroit entre l’Homme et son environnement. La première conséquence de cet incendie, concerne la santé des populations. Un incendie de cette ampleur libère de grandes quantités de monoxyde de carbone, rendant donc l’air toxique. En plus, de grandes quantités de particules fines ont été retrouvées dans l’air. Il est arrivé qu’à cause de toute cette fumée, un vol soit dérouté. Nous l’avons dit plus haut, cette forêt est considérée comme le poumon vert du monde. Les arbres des forêts tropicales, ont une capacité d’absorption assez élevée et une étude montre que cette absorption est maintenant neutre : la quantité de CO2 absorbée est égale à celle rejetée. Mais, avec les récents incendies, l’équilibre est en train de s’inverser. Il y aura plus de CO2 dans la nature qu’il ne devrait l’être. On oublie aussi que les arbres des forêts tropicales contiennent plus de CO2 que la moyenne.

Les études révèlent que depuis 1970, l’Amazonie a perdu environ 20 % de sa surface à cause de la déforestation. D’ici 2050, ce chiffre risque d’augmenter jusqu’à 70 %. Si cela arrivait, on ne pourrait plus parler de l’Amazonie comme forêt tropicale, mais comme d’une simple savane. Elle ne contiendrait donc que de hautes herbes, quelques grands arbres. La conséquence sera évidente, il y aura très peu de carbone absorbé et l’effet de serre sera amplifié.

L’Amazonie a une biodiversité incroyable et est d’ailleurs considérée comme le plus grand réservoir de biodiversité dans le monde : végétaux et animaux règnent en main de maître dans cette forêt. On y trouve des espèces de tout genre ; celles recensées et celles non recensées. De même, l’Amazonie est le refuge pour les animaux en voie de disparition, comme le saki satan, le jaguar, les dauphins roses, etc. Le dernier incendie a fait beaucoup de ravages sur de nombreux animaux et végétaux. Un autre incendie de ce genre, pourra être encore plus préjudiciable. Il est important de trouver des solutions pour éviter des événements de ce genre. On a le devoir de léguer une terre en bon état, aux générations futures.